TSX: AYA.TO
Gold: US $
2,373.78
Silver: US $
27.93
Copper: US $
4.07

March 28, 2024

Aya Or & Argent annonce une production, des revenus et des flux de trésorerie d’exploitation records en 2023 et présente ses prévisions pour 2024

share

Montréal, Québec, le 28 mars 2024 - Aya Or & Argent Inc. (TSX : AYA, OTCQX : AYASF) (« Aya » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer ses résultats financiers et opérationnels pour le quatrième trimestre et l’exercice terminés le 31 décembre 2023. Tous les montants sont en dollars américains à moins d’indication contraire.

Faits saillants annuels

  • Dépassement de la production prévue pour 2023 avec une production de 1,97 million d’onces (« oz ») d’argent, en hausse de 5 % par rapport à 2022.
  • Minerai traité à 281 634 tonnes (« t ») en 2023, en hausse de 10 % comparativement aux 254 976 t traitées en 2022.
  • 493 340 t de minerai extrait en 2023 pour une moyenne de 1 352 tonnes par jour (« t/j »), une augmentation de 79 % comparativement au minerai extrait en 2022.
  • Revenus de 42,8 M$ en 2023, pour une progression de 12 % par rapport à 2022.
  • En deçà du coût comptant prévu pour 2023 de 13 %, avec un coût par once d’argent vendue de 12,50 $ en 2023. [1]
  • Augmentation des flux de trésorerie générés dans le cadre des activités d’exploitation à 21,2 M$ en 2023, pour une progression de 120 % comparativement aux 9,6 M$ générés dans le cadre des activités d’exploitation en 2022.
  • Situation financière solide, avec 70,3 M$ en trésorerie, en équivalents de trésorerie et en liquidités soumises à des restrictions au 31 décembre 2023, comparativement à 41,8 M$ au 31 décembre 2022. [2]
  • L’expansion de la mine Zgounder progresse en respect du budget et de l’échéancier vers la mise en service au T2-2024.
  • Réalisation de 17 752 mètres (« m ») de forage au diamant à Zgounder.
  • Réalisation de 10 900 m de forage au diamant à Zgounder Régional et acquisition de quatre nouveaux permis dont un inclut une ancienne mine de cuivre.
  • Avancement du développement à Boumadine avec 74 295 m de forage au diamant, une première campagne d’essais métallurgiques et l’acquisition de cinq permis.
  • Signature d’un accord d’achat d’énergie renouvelable pour l’expansion des opérations à Zgounder et avancement de la construction de ses infrastructures électriques en vue de leur opérationnalisation au T2-2024.
  • Publication du rapport d’action climatique inaugural conforme aux recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (« GIFCC »), mise en place de nouvelles politiques d’entreprise et présentation du bilan 2023 selon le cadre du S&P Global Corporate Sustainability Assessment.
  • Classement au 14erang du palmarès TSX30 des titres les plus performants de 2023, affichant une augmentation de la valeur de l’action de 498 % sur 3 ans.
  • Classement au 12erang du palmarès 2024 OTCQX Best 50, une liste des titres les plus performants négociés sur le marché OTCQX en 2023.

([1])    La Société présente des mesures non conformes aux PCGR, notamment le coût comptant par once d’argent et les liquidités disponibles, qui sont  couramment utilisées dans l’industrie minière comme point de référence pour la performance, mais qui n’ont pas de sens normalisé et les méthodes employées par la Société pour calculer ces mesures pourraient être différentes des méthodes employées par d’autres sociétés utilisant des mesures similaires. Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » aux pages 27-28 du rapport de gestion du T4-2023 de la Société pour un rapprochement des mesures conformes et non conformes aux PCGR.

([2])       Mesures non conformes aux PCGR, se composant de 49,8 millions de dollars de trésorerie et d’équivalents de trésorerie et de 20,5 millions de dollars de liquidités soumises à des restrictions (soldes de 39,3 millions et de 2,5 millions de dollars, respectivement, au 31 décembre 2022).

Perspectives pour 2024 et année en cours

  • Clôture d’un financement public par voie de prise ferme de 77,6 M$ CA (57,3 M$).
  • Prélèvement de 25 M$ sur la facilité de projet de 100 M$ pour l’expansion de la mine Zgounder, avec un total de 85 M$ déboursés à ce jour.
  • Prévisions pour 2024 : production entre 2,6 et 3,2 Moz et coût comptant entre 13,00 $ et 14,50 $/oz.
  • Budget d’exploration 2024 de 36 M$, axé en priorité sur Boumadine (120 000 m), Zgounder (15 000 m) et Zgounder Régional (10 000 m).

 

« 2023 a été une année de croissance et d’investissements stratégiques, au cours de laquelle nous avons soit atteint, soit dépassé nos prévisions et nos objectifs d’expansion, d’exploration, de financement et de durabilité. Zgounder a livré une production d’argent et un débit de traitement records moyennant des coûts comptants parmi les plus bas de l’industrie, générant des flux de trésorerie records et nous plaçant en bonne posture pour cette dernière année d’expansion », a déclaré Benoit La Salle, président et chef de la direction. « Notre programme de forage en 2023 a aussi connu beaucoup de succès, particulièrement à Boumadine et à Zgounder en profondeur, que nous développerons désormais à un rythme encore plus soutenu.

Bien que nous restions axés sur la mise en service et la montée en puissance de Zgounder dans les délais et les budgets prévus au cours de cette année de transition, nous avons déjà doublé et démarré un ambitieux programme d’exploration à Boumadine. Nous croyons que l’estimation des ressources à venir à Boumadine, combinée au programme de forage de 120 000 m, constituera la première étape de notre vision de développement qui fera de Boumadine un actif phare.

Nous sommes fiers de commencer l’année avec un solde de trésorerie net de 70 millions de dollars, avec tout le financement requis pour atteindre nos objectifs pour 2024. Cela n’inclut pas notre récent financement par capitaux propres sursouscrit, qui nous permet d’accélérer notre plan de croissance à Boumadine. Zgounder sera bientôt raccordé à la ligne d’électricité propre, ouvrant ainsi la voie vers l’atteinte de nos objectifs de décarbonation d’ici 2025. Nous nous attendons à ce que nos équipes dédiées atteignent la pleine capacité de production à Zgounder d’ici la fin de l’année, et augmentent davantage les réserves et les ressources grâce à l’exploration. L’année 2024 s’annonce comme une autre année charnière pour Aya. »

Faits saillants opérationnels et financiers de 2023

 

Périodes de trois mois terminées les 31 décembre Exercices terminés
les 31 décembre
Mesures de performance clés 2023 2022 Variation 2023 2022 Variation
Opérationnelles            
Minerai extrait (t) 176 208 78 415 125 % 493 340 276 013 79 %
Teneur moyenne extraite (g/t Ag) 201 319 (37 %) 213 255 (16 %)
Minerai traité (t) 66 449 63 283 5 % 281 634 254 976 10 %
Teneur moyenne traitée (g/t Ag) 239 364      (34 %) 250 265 (6 %)
Récupération à l’usinage (%) 86,7 % 89,9 % (3,2 %) 86,9 % 86,6 % 0,3 %
Argent produit sous forme de lingots (oz) 173 117 327 625 (47 %) 740 236 855 351 (13 %)
Argent produit sous forme de concentré (oz) 276 929 333 996 (17 %) 1 230 410 1 025 356 20 %
Total de l’argent produit (oz) 450 046 661 621 (32 %) 1 970 646 1 880 707 5 %
Argent vendu sous forme de lingots (oz) 206 731 350 943 (41 %) 726 395 921 242 (21 %)
Argent vendu sous forme de concentré (oz) 300 904 318 563 (6 %) 1 285 949 1 013 912 27 %
Total des ventes d’argent (oz) 507 635 669 506 (24 %) 2 012 344 1 935 154 4 %
Prix moyen réalisé net par once d’argent ($/oz)         21,81 19,90 10 % 21,29 19,76 8 %
Coût comptant par once d’argent vendue([3])         13,69 10,94 25 %         12,50         12,63 (1 %)
 

Financières (en milliers de dollars)

Revenus 11 070 13 322 (17 %) 42 849 38 245 12 %
Coût des ventes 6 276 8 603 (27 %) 27 042 27 961 (3 %)
Marge brute 4 794 4 719 2 % 15 807 10 284 54 %
Résultat d’exploitation 1 399 2 914 (52 %) 4 931 1 840 168 %
Résultat net 3 590 1 964 83 % 5 332 1 398 281 %
Flux de trésorerie d’exploitation 5 677 3 639 56 % 21 191 9 649 120 %
Trésorerie et liquidités soumises à des restrictions ([4]) 70 333 41 849 68 % 70 333 41 849 68 %
Total des actifs 333 057 156 804 112 % 333 057 156 804 112 %
Total des passifs financiers non courants 57 672 - 100 % 57 672 - 100 %
 

Actionnaires (en dollars)

Résultat par action – de base 0,03 0,02 N 0,05 0,01 N
Résultat par action – dilué 0,03 0,02 N 0,04 0,01 N

([3])                         Voir la note 1 au bas de la page 1.

([4])                     Voir la note 2 au bas de la page 1.

Faits saillants financiers et opérationnels de l’exercice 2023 (en milliers de dollars)

  • Production record d’argent à 1 970 646 oz, incluant 1 230 410 oz d’argent en concentré et 740 236 oz d’argent en lingots en 2023.
  • Une teneur traitée moyenne de 250 g/t Ag a été enregistrée en 2023, comparativement à 265 g/t Ag en 2022, en baisse de 6 %.
  • Les opérations de traitement ont atteint 722 t/j en 2023, comparativement à 699 t/j en 2022, pour une progression de 10 %.
  • Le taux de récupération combiné moyen à l’usinage était de 86,9 % en 2023, comparativement à 86,6 % en 2022.
  • La disponibilité des usines a atteint 91,6 % et 95,6 % pour les usines de flottation et de cyanuration, respectivement.
  • Coût des ventes de 27 042 $ (27 961 $ en 2022), pour un coût comptant moyen par once d’argent vendue de 12,50 $/oz en 2023 comparativement à 12,63 $/oz en 2022. [1]
  • Les revenus tirés des ventes d’argent ont totalisé 42 849 $ en 2023 (38 245 $ en 2022), en hausse de 12 %, ce qui représente un prix moyen réalisé de 21,29 $ par oz (19,76 $/oz en 2022).
  • Les activités d’exploitation ont généré une marge brute de 15 807 $ en 2023 comparativement à 10 284 $ en 2022, pour une progression de 54 %.
  • Le résultat net était de 5 332 $ (RPA dilué de 0,04 $) en 2023, comparativement à un résultat net de 1 398 $ (RPA dilué de 0,01 $) en 2022.

 

Faits saillants financiers et opérationnels du quatrième trimestre de 2023 (en milliers de dollars)

  • Production trimestrielle d’argent de 450 046 oz, incluant 276 929 oz d’argent en concentré et 173 117 oz d’argent en lingots.
  • Une teneur traitée moyenne de 239 g/t Ag a été enregistrée au T4-2023 comparativement à 364 g/t Ag au T4-2022, en baisse de 34 %.
  • Les opérations de traitement ont atteint 722 t/j, continuant de surpasser la capacité nominale de 700 t/j.
  • Le taux de récupération combiné moyen à l’usinage était de 86,7 % au T4-2023 comparativement à 89,9 % au T4-2022, en baisse de 3,2 %.
  • La disponibilité des usines a atteint 86,7 % et 96,0 % pour les usines de flottation et de cyanuration, respectivement.
  • Les flux de trésorerie générés dans le cadre des activités d’exploitation se sont établis à 5 677 $ au T4-2023, comparativement à 3 639 $ générés dans le cadre des activités d’exploitation au T4-2022.
  • Les revenus tirés des ventes d’argent ont totalisé 11 070 $ au T4-2023 (13 322 $ au T4-2022), en baisse de 17 %, ce qui représente un prix moyen réalisé de 21,81 $ par oz (19,90 $/oz au T4-2022).
  • Les activités d’exploitation ont généré une marge brute de 4 794 $ au T4-2023 comparativement à 4 719 $ au T4-2022, en hausse de 2 %.
  • Le résultat net était de 3 590 $ (RPA dilué de 0,03 $) au T4-2023, comparativement à un résultat net de 1 964 $ (RPA dilué de 0,02 $) au T4-2022.

Survol des opérations de 2023

Au T4-2023, l’équipe d’exploitation de la mine Zgounder a concentré ses efforts sur la stabilisation de la production à ciel ouvert et a atteint son objectif de 500 t/j. L’arrêt annuel planifié s’est déroulé dans les délais prévus, et la production globale a atteint 450 koz pour le trimestre et 1,97 Moz pour l’exercice. La production souterraine était soutenue et la production minière pour le trimestre s’est établie en moyenne à 1 915 t/j, pour un total de 176 208 t de minerai pour le trimestre. En 2023, la Société a extrait 493 340 t de minerai, pour une moyenne de 1 109 t/j dans la mine souterraine et 243 t/j dans la fosse à ciel ouvert. Les opérations dans la fosse ont commencé au T3-2023 et ont grimpé à 1 035 t/j en décembre.

Au T4-2023, 66 449 t de minerai ont été traitées, de telle sorte que plus de 113 kt de minerai ont été ajoutées aux stocks de minerai empilé, conformément au plan de mise en service de 2024. L’arrêt de l’usine en décembre a réduit la disponibilité totale à 91,3 % pour le trimestre. Le minerai acheminé à l’usine présentait une teneur de 239 g/t Ag, et le procédé de traitement a permis d’en récupérer 86,7 %, pour une production totale de 450 046 oz pour le trimestre.

En 2023, des performances soutenues au niveau du débit de traitement, de la teneur d’alimentation, de la récupération et de la disponibilité aux deux usines ont donné lieu à une production d’argent totalisant 1 970 646 oz, surpassant les prévisions. Dans l’ensemble, 281 634 t ont été traitées en 2023 à une teneur de 250 g/t Ag, avec une récupération combinée de 86,9 % et une disponibilité de 93,6 %.

Comme prévu, le taux de développement minier a ralenti. Un total de 1 014 m de développement latéral a été complété durant le trimestre et un total de 4 685 m pour l’année.

La formation annuelle à Zgounder a plus que doublé pour totaliser 10 760 heures, reflétant l’engagement de la Société à solidifier les meilleures pratiques, notamment en santé et sécurité, à Zgounder. Au cours du trimestre, l’équipe de sauvetage minier et d’intervention d’urgence a aussi bénéficié d’une deuxième phase de formation et d’exercices. D’ici au T1-2024, l’équipe devrait avoir sensiblement amélioré sa capacité d’intervention et devrait être pleinement opérationnelle au S2-2024.

 

[5] Voir la note 1 au bas de la page 1.

Développement à Zgounder

À la fin de l’exercice 2023, la construction de l’usine et des infrastructures en surface se poursuivait en respect des budgets prévus. Dans l’ensemble, le projet d’expansion était achevé à 80 %, comparativement à 60 % à la fin du T3-2023.

  • Expansion de la mine entièrement financée progressant vers la mise en service au T2-2024.
  • Installations de stockage des résidus miniers et de l’eau achevées.
  • Usine de traitement achevée à environ 71 %.
  • Infrastructures électriques achevées à 76 %.
  • Développement souterrain de 8 452 m achevé, soit 90 % du programme de développement latéral initial.
  • Environ 80 % du développement vertical achevé.
  • Production en cours dans la fosse avec 87 475 t empilées.
  • 110 M$ dépensés à ce jour avec un montant additionnel de 38 M$ engagé.
  • Expansion en voie d’être menée à terme en respectant l’estimation des dépenses d’investissement de 159 M$.

État de préparation opérationnelle

L’équipe d’exploitation de la Société poursuit ses préparatifs en vue de commencer la mise en service au T2-2024. Le recrutement de personnel technique et opérationnel de haut niveau a commencé.

L’extraction minière dans la fosse se poursuit, et un total de 250 114 t avait été empilé à la fin de l’année 2023 en vue de la mise en service de la nouvelle usine.

À la suite de séances de formation intensives, l’équipe de sauvetage minier à Zgounder devrait être pleinement opérationnelle au S2-2024. Par ailleurs, les équipes environnementales et communautaires maintiennent les engagements de la Société envers les autorités locales, les communautés, et les parties prenantes externes en multipliant les interactions et en faisant preuve de transparence dans ses rapports.

Le tableau ci-dessous présente la progression de la construction par secteur :

Secteur Progression
Usine de traitement 71 %
Mine souterraine et fosse à ciel ouvert 87 %
Résidus miniers 97 %
Gestion de l’eau 98 %
Infrastructures électriques 76 %
Infrastructures sur le site 60 %

 

Figure 1 – Installation du broyeur à boulets en cours

Campagne d’exploration 2023

Zgounder

Au total, 17 752 m ont été forés au courant de l’année. Au S1-2023, les travaux de forage étaient axés sur des cibles à l’est et au sud de Zgounder. Après l’achèvement du développement souterrain des niveaux 1 925 m et 1 950 m, le programme de forage en profondeur a été lancé plus tard que prévu au quatrième trimestre. La fin du programme de forage est maintenant prévue au T2-2024.

Zgounder Régional

Au S1-2023, 8 462 m de forage au diamant ont été complétés sur les permis du projet Zgounder Régional, en suivi aux résultats de 2022 et pour tester de nouvelles cibles. Les résultats préliminaires du programme de forage, bien qu’ayant livré des valeurs anomales, ont confirmé le potentiel de découverte de gîtes satellites pour la mine Zgounder.

Par la suite, la campagne régionale de 2023 a été réorientée pour tester la continuité potentielle du gisement Zgounder à l’est du granophyre; tester le contact sud de la rhyolite et tester une nouvelle cible dans le secteur Tourchkal. À la fin de l’année, 10 900 m avaient été forés, incluant un total de 920 m à Tourchkal.

Au courant de l’année, la Société a continué de consolider sa position de terrain à Zgounder, en agrandissant son portefeuille de 20 % pour un total de 354 km². Quatre nouveaux permis d’exploration ont été acquis dans le cadre d’une réaffectation de permis d’exploration par la Direction des Mines du Maroc.

Boumadine

Le programme de forage initial de 36 000 m en 2023 a été mené à terme en juillet et a permis d’augmenter l’étendue latérale de 2,5 km à 3,8 km. Les résultats ont permis d’identifier une nouvelle zone de sulfures en stockwerks à haute teneur et ainsi d’agrandir la zone Sud. Les programmes de cartographie et de prospection ont mené à la découverte d’une nouvelle structure minéralisée en surface au nord-ouest.

En juillet 2023, le programme de forage à Boumadine a été plus que doublé pour totaliser 74 295 m en 197 trous de forage au diamant pour réaliser du forage intercalaire et du forage d’exploration dans les extensions latérales, y compris sur de nouvelles cibles. À la fin de l’année, les résultats de forage avaient permis d’augmenter l’étendue latérale de la zone Principale à plus de 4,2 km. Les résultats ont continué de confirmer la continuité et l’extension de l’empreinte minéralisée de la zone Principale à Boumadine, qui reste ouverte dans toutes les directions. De plus, les sondages BOU-DD23-223 et BOU-DD23-218 ont confirmé la présence et la continuité de la minéralisation à haute teneur au sud et au nord du corridor principal, respectivement.

Une estimation des ressources minérales conforme au Règlement 43-101 pour Boumadine est attendue au S1-2024; cette dernière intègrera les données de forage de 2018 à 2023.

La Société a aussi annoncé des taux de récupération de 89 % pour l’argent et de 85 % pour l’or d’après des essais métallurgiques préliminaires réalisés à Boumadine. Un procédé métallurgique en deux étapes est envisagé, impliquant une étape de flottation suivie d’une étape d’oxydation et de lixiviation. La Société prévoit raffiner davantage les résultats métallurgiques initiaux à mesure que sa compréhension du gîte évoluera.

En 2023, la Société a continué de consolider sa position de terrain à Boumadine en procédant à l’acquisition de cinq permis. Sa position de terrain à Boumadine a augmenté de 209 % et totalisait 97,8 km² à la fin de l’année 2023.

 

Les renseignements techniques portant sur les propriétés Zgounder, Zgounder Régional et Boumadine ont été révisés et approuvés par David Lalonde, B. Sc., directeur de l’exploration, désigné comme personne qualifiée aux fins du Règlement 43-101.

 

Prévisions pour 2024 à Zgounder

Zgounder Prévisions pour 2024
Production d’argent (Moz Ag) 2,6 – 3,2
Coût comptant par once d’argent ($/oz) ([6]) 13,00 – 14,50
Récupération (%) 85 – 86
Tonnes traitées (000 t) 425 – 485
Teneur moyenne traitée (g/t Ag) 215 – 240
Exploration et mise en valeur (M$) 36

([6]) Voir la note 1 au bas de la page 1.

La Société s’attend à ce que la production en provenance de Zgounder en 2024 se situe entre 2,6 et 3,2 millions d’onces d’argent moyennant un coût comptant entre 13,00 $ et 14,50 $/oz. Le coût plus élevé est attribuable aux teneurs d’alimentation plus basses en 2024, aux travaux de développement supplémentaires requis en 2024 et aux coûts additionnels associés au démarrage de l’expansion. Il s’accompagne toutefois d’un prix plus élevé pour l’argent. Les hypothèses suivantes pour les prix des métaux et les taux de change ont été utilisées pour établir les prévisions : USD/CAD 1,39; et USD/MAD 10,50.

Programme d’exploration 2024 principalement axé sur la croissance

Un budget d’exploration de 36 millions de dollars a été établi pour 2024, concentré principalement à Boumadine (120 000 m), Zgounder (15 000 m) et Zgounder Régional (10 000 m).

À Boumadine, 50 % des travaux de forage seront effectués le long du corridor principal afin de continuer d’augmenter l’étendue de la minéralisation connue le long du corridor et en profondeur et pour réaliser du forage intercalaire dans les secteurs connus, alors que le projet avance vers une évaluation économique préliminaire. Les 60 000 m de forage résiduels seront consacrés à l’exploration en terrain peu connu, afin de vérifier des hypothèses géologiques et des cibles de forage générées dans le cadre des travaux des deux dernières années. Un vaste levé géophysique aéroporté est en cours et couvre une grande partie des permis détenus par la Société et des terrains immédiatement adjacents à ses permis. Une estimation des ressources minérales pour Boumadine est attendue au S1-2024; cette dernière intègrera les données de forage de 2018 à 2023.

À Zgounder, le programme de 15 000 m servira à faire un suivi des cibles souterraines générées lors du programme de 2023. De plus, 10 000 m seront forés pour tester des cibles sur les permis du projet Zgounder Régional dans le but d’y trouver de la minéralisation similaire à Zgounder.

Un petit programme de forage et de travaux de terrain est planifié sur la propriété aurifère Amizmiz vers la mi-année.

Aperçu du volet durabilité en 2024

En 2024, la Société maintient ses efforts pour consolider ses processus de gestion dans le but de minimiser les impacts environnementaux et sociaux des opérations actuelles et après l’expansion, tout en améliorant continuellement sa culture de sécurité. Les activités suivantes seront priorisées cette année :

  • Intégrer davantage une culture de santé et sécurité à zéro incident et rendre les équipes d’intervention minière opérationnelles.
  • Raccorder Zgounder à la ligne d’électricité de source renouvelable pour mettre la table en vue de l’atteinte de l’objectif de réduction des GES de 88 % d’ici 2025.
  • Améliorer la transparence grâce à un seul rapport simplifié conforme aux recommandations du GIFCC et aux normes GRI et IFRS 2.
  • Améliorer le plan de gestion des matières résiduelles.
  • Augmenter la collecte de données et le suivi environnemental à Zgounder.
  • Collaborer avec les autorités locales pour améliorer l’accès à l’eau, renforcer les projets de subsistance, en particulier pour les femmes, et contribuer à la résilience des communautés :
    • Santé – Cliniques de santé mobiles et hebdomadaires en partenariat avec les institutions marocaines et les organismes communautaires.
    • Éducation – Renforcement de la capacité locale grâce à des fournitures scolaires, à un soutien en ligne pour les élèves de niveau intermédiaire et à un programme d’alphabétisation pour adultes.
    • Engagement avec les parties prenantes – Approfondir la communication et la sensibilisation au plan révisé d’engagement avec les parties prenantes et au mécanisme de règlement des griefs.

 

Conférence téléphonique du T4-2023

La Société tiendra une conférence téléphonique le 28 mars 2024 à 9 h 00 HAE pour discuter des résultats financiers et opérationnels du T4 et de l’exercice 2023 de la Société. Voici comment accéder à la webdiffusion :

La webdiffusion en direct sera archivée et sera disponible pour visionnement ultérieur. Les diapositives de présentation qui accompagneront la conférence téléphonique seront également disponibles sur le site Web d’Aya.

 

Changement d’agent de transfert

La Société annonce également que la Compagnie Trust TSX (« TSXT ») a remplacé la Société de fiducie Computershare du Canada à titre de registraire et d’agent de transfert de la Société. Les actionnaires n’ont aucune mesure à prendre en lien avec le changement d’agent de transfert et de registraire.

 

À propos d’Aya Or & Argent Inc.

Aya Or & Argent Inc. est un producteur d’argent canadien en pleine croissance qui exerce ses activités au Royaume du Maroc.

Aya est la seule société minière purement argentifère cotée à la Bourse de Toronto. Elle exploite la mine d’argent Zgounder à forte teneur et explore ses propriétés situées le long de l’Accident Sud-Atlasique à fort potentiel, dont plusieurs renferment d’anciennes mines productrices et des ressources historiques. En plus de ses actifs miniers marocains, Aya détient aussi le projet aurifère Tijirit situé en Mauritanie, qui avance à l’étape de l’étude de faisabilité.

L’équipe de direction d’Aya a pour objectif de maximiser la valeur pour ses actionnaires en ancrant la durabilité au cœur de ses opérations, de sa gouvernance et de ses plans de croissance financière.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web d’Aya à l’adresse www.ayagoldsilver.com, ou communiquer avec :

 

Benoit La Salle, FCPA MBA

Président et chef de la direction

benoit.lasalle@ayagoldsilver.com

 

Alex Ball

Vice-président, Expansion de l’entreprise et Relations avec les investisseurs

alex.ball@ayagoldsilver.com

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué renferme certains énoncés qui constituent de l’information prospective au sens attribué à ce terme par les lois sur les valeurs mobilières applicables (« énoncés prospectifs »), qui reflètent les attentes de la direction quant à la croissance future et aux perspectives d’affaires d’Aya (incluant les délais et le développement de nouveaux gisements et le succès des activités d’exploration) et d’autres opportunités. Dans la mesure du possible, des termes comme « en respect du budget », « en respect de l’échéancier », « avancement », « prévisions », « dans les budgets », « développement », « atteint », « accélérer », « nous nous attendons », « davantage », « potentiel », « confirmer », « s’attend à », « dépasser », « continuer », « améliorer », « progresse vers », « confiant », « s’annonce », « plan », « se poursuit » et d’autres expressions similaires ou des énoncés à l’effet que certaines actions, certains événements ou résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se réaliseront », « auront lieu » ou seront « vraisemblablement » mis en œuvre ou atteints, ont été utilisés pour identifier l’information prospective. Les énoncés prospectifs spécifiques au présent communiqué comprennent, sans s’y limiter, des énoncés et de l’information à propos des prévisions données à l’égard des perspectives pour 2024, notamment en ce qui a trait aux onces produites, au coût comptant, au taux de récupération, aux tonnes traitées, à la teneur moyenne traitée, au montant dépensé en exploration et développement, au potentiel d’exploration et de développement de Zgounder et Boumadine, à la capacité d’accroître ou d’augmenter l’étendue des ressources ou des réserves actuelles de la Société, à la conversion des ressources minérales présumées en ressources minérales mesurées et indiquées, à la capacité de produire des rapports techniques et aux délais pour ce faire, à la capacité de livrer le projet d’expansion en respect de l’échéancier et du budget, aux futures possibilités d’améliorer le développement à Zgounder ou à Boumadine, à la mise en œuvre de l’expansion prévue à la mine Zgounder, à la réalisation des travaux d’exploration à Boumadine, et au moment de la publication d’information par la Société en lien avec ce qui précède. Bien que l’information prospective contenue dans le présent communiqué reflète les opinions actuelles de la direction en fonction des renseignements dont elle dispose actuellement et en fonction de ce qui, de l’avis de la direction, constitue des hypothèses raisonnables, Aya n’a pas la certitude que les résultats réels seront conformes à cette information prospective. Les énoncés prospectifs sont fondés sur des hypothèses, des opinions et des analyses faites par la direction en tenant compte de son expérience, de la conjoncture actuelle et de ses attentes quant aux futurs développements que la direction croit raisonnables et pertinents mais qui pourraient s’avérer inexacts. Ces hypothèses comprennent, entre autres, la clôture et la date de futurs financements, la capacité d’obtenir toutes les approbations gouvernementales requises, l’exactitude des estimations de réserves minérales et de ressources minérales (incluant, sans s’y limiter, les estimations de tonnage et de teneur du minerai), la capacité du gouvernement de mettre en œuvre ses plans et ses budgets, le fait que les entrepreneurs et sous-traitants de la Société honorent leurs obligations contractuelles, le prix de l’argent, les taux de change, les coûts du carburant et de l’électricité, la conjoncture économique future, les estimations futures des flux de trésorerie disponibles anticipés, et les pistes d’action. Aya met en garde le lecteur de ne pas accorder d’importance indue aux énoncés prospectifs. Les risques et les incertitudes qui pourraient affecter les énoncés prospectifs comprennent notamment : les risques inhérents à l’exploration et au développement de propriétés minières, incluant les approbations gouvernementales et l’obtention des permis, l’évolution de la conjoncture économique, les variations mondiales des prix pour l’argent et d’autres intrants importants, les changements apportés aux plans miniers (incluant, sans s’y limiter, le débit de traitement et les taux de récupération étant affectés par les caractéristiques métallurgiques) et d’autres facteurs, comme des retards dans l’exécution des projets, dont plusieurs échappent au contrôle d’Aya, ainsi que d’autres risques et incertitudes qui sont plus amplement décrits dans la notice annuelle 2023 d’Aya datée du 28 mars 2024 et dans les autres documents d’Aya déposés auprès des autorités règlementaires en valeurs mobilières, lesquels sont disponibles sur SEDAR+ à l’adresse www.sedarplus.ca. Aya n’assume aucune obligation d’actualiser les énoncés prospectifs si les hypothèses relatives à ces plans, estimations, projections, opinions et avis devaient changer. Rien dans le présent document ne devrait être considéré comme étant une offre de vente ou une sollicitation d’achat ou de vente de titres d’Aya. Toute référence à Aya inclut aussi ses filiales, à moins que le contexte ne s’y prête pas.